Estimer la valeur de son affaire sans vouloir la vendre, ou comment s’approprier 5 axes de développements ?

Estimer la valeur de son affaire sans vouloir la vendre, ou comment s’approprier 5 axes de développements ?
Tout est dans le fait de connaitre la valeur au sens financier de son entreprise. Et il suffit de remonter légèrement à la notion de valeur qui est pour chaque créateur ou repreneur d’entreprise, l’objectif premier sous-jacent dans chacune de ses actions : comment faire pour gagner de l’argent ? rentabiliser mon affaire pour me rémunérer ?

Votre entreprise a de la valeur
A partir de ses 3 années d’existence, vous pouvez vous faire une idée utile de la valeur de votre affaire. La valeur de votre entreprise, votre affaire, est la représentation en montant chiffré de tout ce qui compose votre affaire, tout ce qui fait ce qu’elle est aujourd’hui, aussi bien au bilan comptable, que tout ce qui ne l’est pas, ou pas encore. Chaque affaire ou entreprise est unique, on ne parle bien de « personne » morale. Et même s’il s’agit d’une affaire personnelle, votre activité représente une entité à part entière le plus souvent. Pour en exprimer la valeur, on ne peut donc pas se contenter d’une simple formule… Il existe plusieurs méthodes reconnues plus ou moins complexes qu’il convient d’observer en parallèle selon les caractéristiques propre à l’entreprise.

Ces procédés de valorisation (estimation de valeur de société) s’organisent sont de trois types de méthodes :

Au présent : Les méthodes des comparables, comme son nom l’indique, il s’agit d’utiliser le prix de vente d’une entreprise comparable sur le maximum de critères, et extraire par calcul un multiple, utilisé pour l’évaluation de l’entreprise cédée (Multiple du Chiffre d’Affaires, ou le plus souvent des résultats nets ou d’exploitation).

Au passé : Les méthodes patrimoniales qui mettent l’accent sur les possessions de l’entreprise, tangible ou non, dont la base est répertoriée au bilan de votre affaire et peut être actualisé au sens mathématique du termes pour en connaitre la valeur au sens propre.

Au futur : Les méthodes d’actualisation des flux de trésorerie ou prospectives, basées sur un plan de trésorerie vérifié et fiabilisé, elles orientent l’estimation de la valeur de votre entreprise sur ce qui intéresse : sa capacité à générer de de la valeur plus tard. Seulement, la base de la méthode s’effectue sur une situation prévisionnelle dont dépend toute la viabilité de l’estimation.
Il convient donc de confronter plusieurs méthodes afin d’établir une fourchette de valeur, car l’entreprise, cet être mouvant est en évolution permanente au gré de votre activité et du marché.

L’idée est de déterminer : Combien vaut en globalement à l’instant T, la capacité de création de valeur de mon affaire ? C’est la question clé simplifié.

Les 5 axes : direction la valorisation !
La confrontation de l’ensemble des méthodes permet de définir une fourchette de valeur et l’estimation d’une valeur raisonnable en fonction de l’analyse financière adjacente à l’évaluation. Mais lorsqu’on ne souhaite pas vendre, à quoi ça nous sert ?
On peut disposer les différents autres objectifs de l’estimation de valeur d’entreprise selon 5 axes. Pourquoi des axes ? Ce sont des objectifs qui vont vous permettre d’orienter la stratégie de développement pour votre entreprise selon votre objectif de valeur.